Les mots que tu endures, déshabille-les, puis dégraisse-les. C’est en les traitant dans leur plus simple appareil que tu pourras construire la nécropole de cette monstruosité qui t’agrippe. C’est à ceux qui voudront exhumer tes momies d’en retracer les liens, les sociétés, les cultures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s