Les lèvres à peine trempées par le café chaud, il se sent instantanément enraciné dans l’instant présent. Cela ne le renvoie à rien d’autre qu’à la pause qu’il s’accorde dans un monde de vitesse sur cette plage déserte.
Ces moments d’inertie, il s’y réfugie souvent, car il n’est jamais en vitesse de croisière mais toujours dans l’accélération.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s