l’agrume aux mille peaux

qu’on pèle sans compter, les yeux assaillis par l’excès de saveur déjà

depuis bien avant les dents

derrière les yeux salive

ce qui sommeille sous l’écorce

déjà, le contraire du temps

depuis bien avant la langue

jusqu’à la morsure

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s